Résumés et extraits
 

TROIS HISTOIRES RIGOLOTES DE

Laurence Yo Daphné
LE PREMIER BAISER DE LAURENCE
Sa meilleure amie Geneviève a échangé son premier baiser. Avec le beau Mathieu, en plus! Impossible pour Laurence de penser à autre chose ce matin. Comment se concentrer sur la règle du participe machin quand on est la seule de la classe à n’avoir jamais eu le moindre baiser romantique et troublant?
EXTRAIT DE L'HISTOIRE p. 29
« …quand un garçon vous embrasse, son nez se retrouve-t-il toujours obligatoirement dans votre œil ? Et si oui, pourquoi personne n’en parle jamais? Et si non, comment faire pour éviter ce piège? Et si oui, quel plaisir trouve-t-on à répéter l’exercice encore et encore? Pourquoi aucun livre n’en fait jamais mention? Y a-t-il des documentaires, des encyclopédies qui expliquent clairement comment réussir un premier baiser? »

LE PREMIER BAISER DE YO
Yo et la planche à roulettes : un couple inséparable! Et les filles, alors? C’est embêtant, les filles… Elles et le skate, ça ne va pas ensemble. Pourtant, il faudra bien un jour en embrasser une. Pour Yo, rien ne va plus comme sur des roulettes…
EXTRAIT DE L'HISTOIRE P.51-52
« Ses va-et-vient sont étourdissants. Aux deux bouts de la rampe, ses envolées sont de plus en plus hautes. Si ça continue, il va battre la planchiste de mon prof de maths. Vrilles, culbutes, tourniquets… il retombe toujours sur sa planche. Un vrai pro. On n’entend plus que le roulement des roulettes sur le contreplaqué… et le silence quand Carl se retrouve dans les airs, sous les étoiles. Même les filles se sont tues, bouche bée. »

LE PREMIER BAISER DE DAPHNÉ
On a beau s’appeler Daphné, être trop grande, avoir le nez trop long et être toujours plongée dans les livres, on finit tout de même par voir les garçons… À douze ans moins quelques jours, il n’en faut pas plus pour que l’imagination s’enflamme : le premier baiser deviendra l’enjeu d’un plan d’attaque savamment orchestré.
EXTRAIT DE L'HISTOIRE P. 104
« Il ne se passait pas grand-chose (…) . Alors j’ai fait ce que j’avais tellement envie de faire : je me suis approchée, j’ai posé mes lèvres sur ses lèvres et j’ai attendu que le sol se dérobe. Roméo a reculé. Un peu.
– Mais… qu’est-ce que tu fais?
La question était surprenante et la réponse, délicate. Comment expliquer à quelqu’un qu’on est en train de l’embrasser? »

 


Suivez-nous sur   Facebook   Twitter